Discographie

CHUT! DES ANCHES PASSENT…

Aujourd’hui, centenaire oblige, faire « du » Bechet est devenu monnaie courante, sinon trébuchante… Or ici, nous avons affaire à deux suceurs d’anches qui JOUENT BECHET, ce qui n’est pas vraiment pareil. Ainsi, Jean-Marie Delessert est-il l’un des rares sopranistes à jouir de l’estime d’un Luter. Flatteur, lorsque l’on sait l’homme Claude plutôt avare de superlatifs. Gilbert Rossmann, lui, est non seulement l’excellent clarinettiste que l’on sait, mais est aussi un saxo-baryton de talent, ce que l’on apprendra si ce n’est déjà fait. Ensemble, ils revisitent l’époque flamboyante du Maître, en un hommage ému et respectueux. Pour s’en convaincre, il suffit de subir le charme fou qui émane d’un « Waste no Tears »,    envoûtant jusqu’à l’obsession, enregistré à l’origine par Sidney, en compagnie du seul élève qu’il eût jamais. Ce Bob Wilber, que François Pesse (po) et Freddy Cotting (b), ont déjà eu l’occasion d’épauler: Raccourci vertigineux, donc. Quant à David Cotting (dm), il fait ici ses débuts sur une cire pas triste, le veinard! Vrai, « Indian Summer » ou « Blues in thirds » sont thèmes rarement joués, et pour cause!… sans oublier un « Sweet Lorraine » où Francis Rothenbühler (tp) s’insinue avec feeling et élégance. Ceci dit, cédez à ce compact car, je les connais ces « vieux singes », et depuis des lustres ! Et, croyez-moi, ils savent faire la grimace !

Juin 1997
Roland HIPPENMEYER

CD réalisé le 31 mai 1997